Adhésion du Département des Hauts-de-Seine au Syndicat mixte ouvert Yvelines numériques
05
FÉV
Wysiwyg

À la suite du vote de l’assemblée départementale des Hauts-de-Seine, présidée par Patrick Devedjian, le 18 octobre 2019 en faveur de l’adhésion du Département au syndicat mixte ouvert (SMO) Yvelines Numériques, le conseil syndical d’Yvelines Numériques a entériné le 21 novembre le projet. Cette adhésion présente de forts enjeux pour les deux Départements qui sont désormais membres du premier opérateur interdépartemental d’aménagement numérique du territoire.

Cet évènement marque une nouvelle étape vers la fusion des départements des Hauts de Seine et des Yvelines. Une fusion qui a été engagée dans les faits dès 2017 notamment avec la création d'un Etablissement Public Interdépartemental, des Directions Unifiées pour les Bâtiments et l’Education et, en octobre2019, et le premier groupement d’intérêt public interdépartemental de l’insertion : ActivitY’. Les deux départements qui ont placé le développement économique et l’innovation au cœur de leurs politiques publiques poursuivent leur démarche au service de la synergie numérique entre les territoires.

Concrètement, les activités d’Yvelines Numériques seront, pour partie, mises à la disposition des collectivités ou des établissements membres des deux Départements. Sur le plan du numérique éducatif les collégiens des deux Départements bénéficieront des mêmes services, facilitant les projets éducatifs menés conjointement. Plus encore, les études, les solutions et l'expertise nécessaires à la conduite des projets numériques pourront être mutualisées, permettant ainsi de générer des économies d'échelle. Enfin l’intégration du Département des Hauts-de-Seine permet, dans un premier temps, de lui transférer la compétence « vidéoprotection » afin de renforcer la convergence des politiques du Département des Hauts de Seine avec celui des Yvelines.

Grâce à la poursuite de leur vision commune en matière de « citoyenneté numérique », les Yvelines et les Hauts de Seine se rendent plus influents afin de mettre en place une politique numérique innovante.